Mon écriture visuelle tente de traduire les métamorphoses de notre environnement, aussi intimes soient-elles.

Mon exploration des encres fait apparaître des matrices graphiques fusionnelles dans un espace pictural dégagé.

Je procède par séries, ou suites, jusqu’à épuiser le thème et le mouvement.

La structure s’épure et se définit plus précisément dans la séquence des tableaux. Le geste est toujours spontané et ce geste recherche l’équilibre.

D’autres médiums s’incorporent selon la progression de l’écriture.